Excès de colère : comment calmer et gérer sa colère ?

Les excès de colère engendrent dans l’organisme des phénomènes qui vont progressivement nous détruire et nous affaiblir.

De nombreuses études confirment très clairement que ne pas savoir gérer sa colère, ou d’autres émotions vibrant la même fréquence énergétique, comme l’anxiété, le stress, la tristesse, la peur… peuvent par exemple irriter l’estomac et déclencher des brûlures et des ulcères.

Une minute de colère affaiblit le système immunitaire pendant 4 à 5 heures, alors que le rire et la joie renforcent notre système immunitaire pendant près de 24 heures.

Les excès de colère peuvent même aller jusqu’à déclencher un côlon irritable, c’est-à-dire un intestin qui va être enflammé, alors que la joie et l’amour vont calmer ses symptômes.

Plus on va ressentir ce genre d’émotion négative et ne pas réussir à les gérer et plus on aura de risque de développer ce genre de problème de santé. L’esprit et le corps étant indissociables, chaque ressenti, émotion, sensation ou sentiment, va directement impacter notre corps.

Par exemple, ses études montrent que ces problèmes proviennent d’une réponse excessive du système immunitaire, qui finit par affaiblir la paroi de l’estomac et de l’intestin.

Dans cet article :

  1. Comment gérer sa colère
  2. Comment ne plus être en colère
  3. Changez d’alimentation pour calmer votre colère

1/ Comment gérer sa colère

Les excès de colère sont provoqué par plusieurs facteurs et ne viennent pas du hasard, ce qui nous permet de mieux les gérer et les calmer

Nous pouvons avoir des excès de colère à cause de plusieurs facteurs et c’est souvent quand nous n’arrivons pas à contrôler une situation et que celle-ci se passe d’une manière dont on n’avait pas forcément envie qu’elle se passe, que l’on peut avoir du mal à gérer notre colère.

On peut également avoir du mal à calmer sa colère intérieure si par exemple nous n’avons pas d’objectif dans notre vie, étant un petit peu perdu le moindre petit truc va nous énerver.

D’ailleurs, les excès de colère étant souvent produits par l’esprit, il est important de comprendre que l’esprit, à la même image que le corps, doit être nourri. Il peut être nourri de plusieurs façons, en utilisant par exemple la visualisation, en répétant des mentrats, en priant, ou à l’inverse, en utilisant le lâcher-prise, le yoga ou encore la méditation.

Mais il est aussi et surtout important de le nourrir en apprenant chaque jour des nouvelles choses, en apprenant chaque jour des nouvelles choses qui vont être bénéfiques à notre évolution et nous permettre plus facilement d’aller dans la direction que nous souhaitons afin d’atteindre nos objectifs. Ou d’ailleurs trouver des objectifs.

Si bien sûr on apprend des choses qui sont complètement négatives, qui ne servent pas vraiment grand-chose, qui sont des informations portées sur la peur, sur la tristesse, ou encore des informations qu’on peut appeler « Fast-food », c’est-à-dire des informations qui ne servent complètement à rien, comme avec le corps, cette nourriture intellectuelle « Fast-food », ne fera qu’engendrer un esprit en mauvaise santé favorisant les excès de colère.

Tout ceci est d’un point de vue de l’esprit. Maintenant, au niveau du corps il existe également une nourriture qui va favoriser la colère et diminuer nos chances de la calmer ou la gérer. Cette nourriture qui va favoriser les excès de colère est une nourriture beaucoup trop acide.

Réduire l’acidité pour évacuer et gérer ses excès de colère

La nourriture acide, va acidifier notre sang, et qui lui en passant dans notre cerveau, va faire en sorte de provoquer une surstimulation électrique dans notre cerveau, ce qui favorisera et provoquera les excès de colère.

Comme si on envoyait une grosse surcharge électrique dans un circuit électrique, alors que celui-ci n’a pas la capacité de recevoir autant d’électricité.

Sur un circuit électrique, il existe notamment ce qu’on appelle des disjoncteurs, par exemple sur un compteur électrique dans une maison, qui permettent de couper le courant automatiquement s’il y a une surcharge pour ne pas que le circuit prenne feu.

Dans le cerveau bien sûr, ces disjoncteurs ne sont pas présents, et s’il y a un excès d’électricité provoqué par trop d’acide dans le sang, cela amène à des pics et excès de colère qui sont incontrôlables, que l’on a du mal à calmer ou gérer et qui normalement n’ont pas lieu d’être.

Cela amène aussi à des états d’excitations, d’insomnies, de violences, de migraines à répétition, mais qu’en plus une fois que l’acidité atteint notre système cérébral et nerveux, cela détruit les minéraux qui sont indispensables pour atteindre des niveaux de conscience qui sont bien plus élevés, pour avoir des idées bien plus claires et constructives et pour augmenter notre fréquence et notre taux vibratoire.

C’est d’ailleurs ce taux d’acidité qui va avoir tendance à faire en sorte que l’on va s’emballer et être colérique pour pas grand-chose, alors que des choses bien plus graves pourraient avoir une réelle raison de nous mettre en colère.

Voir aussi : Comment bien se nourrir pour calmer sa colère

2/ Comment ne plus être en colère

Comme nos pensées créent notre réalité, puisque nos pensées sont de l’énergie que l’on émet et qui crée énergétiquement dans la matière, notre réalité, si nos pensées sont de la colère ou tout autre émotion ou sentiment vibrant des fréquences aussi basse que celle-ci, notre réalité extérieure en sera encore plus impactée, en plus d’impacter négativement notre corps.

La respiration profonde et consciente nous aide à être plus détendue et a mieux oxygéner les cellules de notre organisme et notre cerveau, qui lui est un grand consommateur d’oxygène et qui s’il en manque, forcément favorisera un dysfonctionnement et pourquoi pas ici de la colère.

Le plus intéressant ici, est certainement d’aller respirer de l’air en milieu naturel, en fôret par exemple, puisqu’il s’y trouve beaucoup plus de ce qu’on appelle des ions négatifs, mais aussi des arômes pour une meilleure transfusion d’électron.

Pour faire simple, les ions négatifs sont des fines particules qui sont chargées électriquement, les ions négatifs nous dynamisent et nous apaisent, alors que les ions positifs que l’on va retrouver dans un milieu pollué par exemple, nous stressent et nous fatiguent, ce qui amène à des excès de colère que l’on n’arrive pas à gérer.

Il faut bien reconnaître que la première chose dont on a besoin pour être en vie, c’est de l’oxygène, alors forcément si celle-ci n’est pas bien distribuée dans l’organisme, ou n’est pas de qualité, ou en tout cas de la meilleure qualité qui soit, l’organisme ne peut que dysfonctionner et nous amener toujours dans des émotions et des sentiments comme l’anxiété, le stress, la peur ou encore la colère.

Maintenant, il est clair qu’il peut être difficile de trouver une aire de qualité, si par exemple nous habitons en ville. C’est pour ça que pour moi, il est intéressant de se concentrer sur deux choses :

  • La qualité de nos pensées et de notre esprit
  • La qualité de notre nourriture

Travaillez sur ces deux points pour calmer votre colère

Pour avoir une meilleure qualité de pensée et un meilleur état d’esprit, c’est d’abord un travail personnel qu’il faut faire sur soi, grâce à la lecture notamment et l’apprentissage d’informations nous permettant un meilleur état d’esprit.

La qualité de notre nourriture est très importante, afin d’éviter un excès d’acide, mais aussi de favoriser un corps en pleine santé. Ce qui amène forcément à un équilibre, à une conscience bien plus élevée et des sentiments d’amour, de joie, de rire et de bonheur qui sont très loin des excès de colère.

Celle-ci va jouer un rôle énorme quant à notre sentiment de bien-être. Nous sommes littéralement ce que nous mangeons et de ce fait, il ne faut pas manger n’importe quoi.

Par exemple, la viande que nous consommons est un aliment qui est acide pour l’organisme et favorise donc les excès de colère, ce n’est même plus quelque chose d’étonnant puisque de plus en plus de personnes s’en rendent compte. Mais ce qui est très peu énoncé, c’est que pour la plupart des viandes que nous consommons, celles-ci sont également mauvaises sur le plan énergétique.

C’est-à-dire que la plupart des viandes qu’on consomme, achetées principalement en supermarché et en barquette, proviennent d’élevages intensifs.

La viande crée de l'acidité ce qui favorise les excès de colère et ne nous aide pas à la gérer ou la calmer

Là-bas, les animaux ne sont pas forcément traités de la meilleure manière, ils sont stressés, modifiés génétiquement, ils sont également nourris avec de la nourriture aussi modifiée génétiquement, on leur administre aussi des vaccins et antibiotiques, et tout ceci amène à ce que la viande devienne encore plus acide et donc nous amène encore plus de colère et de mal à la gérer. Mais qui en plus sur un plan énergétique, sur un plan spirituel, cette viande devient encore plus mauvaise pour nous.

Au-delà du fait que ces viandes nous servent à nous nourrir, cela reste quand même des animaux qui sont conscients et qui sont également des êtres spirituels à la même image que nous. C’est-à-dire que les élever dans des conditions qui ne sont plus du tout naturelles, leur faire injecter des produits chimiques, leur donner à manger une nourriture qu’ils ne sont pas censés consommer, les impacts physiquement mais aussi spirituellement.

Ça, on en parle très peu puisque tout simplement nous ne pouvons pas le mesurer grâce a des calculs ou des équations, mais dans l’avenir il sera très facile de le comprendre, puisque notre conscience aura tellement évoluée que l’on n’acceptera plus de mettre dans notre corps une viande provenant d’un animal qui n’a pas forcément été respecté. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si dans certains peuples on chasse les animaux, puis on fait une prière pour les remercier de leur viande.

Voir aussi : Comment manger moins de viande pour mieux gérer sa colère

3/ Changez d’alimentation pour calmer votre colère

L’acidité dans notre alimentation qui provoque finalement les excès de colère, est aussi produite par tous les aliments et plats qui bien sûr sont transformés, mais aussi les produits laitiers. Tous les sucres qui vont être raffinés, et en particulier le sucre blanc, ce qui comporte également toutes les viennoiseries, pâtisserie, brioche… Qui sont également fabriquées avec des sucres raffinés.

C’est aussi toutes les céréales qui sont raffinées, les huiles transformées, raffinées et hydrogénées qui vont favoriser l’acide et les excès de colère. Mais aussi tous les fruits qui ne vont pas être mûrs, moins ils sont mûrs et plus ils sont acides. En les consommant mures cela peut créer une acidité si on les consomme tout de suite à la fin du repas.

On nous a en général toujours habitué à manger son fruit en fin de repas et pourtant c’est une très mauvaise idée, il vaut mieux les consommer avant, dans l’idéal une demi-heure avant.

Les excès de colère vont aussi être renforcés par les sodas, l’eau aussi du robinet en général va être acide, car elle n’est pas pure et pleins d’autres aliments comme cela qui rendent toujours un peu plus le corps acide.

L’acidité peut venir aussi d’une déshydratation, ou encore par exemple d’un manque de sommeil, d’une activité physique trop intense ou à l’inverse justement d’un manque d’activité physique, ça peut être aussi le stress, les médicaments et encore comme cela différents petits facteurs qui peuvent jouer sur le niveau d’acidité dans notre corps et renforcer notre colère.

Voir aussi : Formation offerte pour retrouver la forme et la santé

Épurez la base de votre corps et évacuez votre colère

C’est d’ailleurs aussi la base de notre corps, qu’on appelle aussi en naturopathie le terrain, qui doit lui aussi être épuré du mieux qu’on le peut, de façon à retrouver un équilibre entre notre taux d’acidité et notre taux d’alcalinité nécessaire pour être en parfait équilibre.

On peut d’ailleurs commencer par faire une détoxification de l’organisme avec des cures détox par exemple, puis progressivement changer son alimentation de façon à complètement réduire l’apport d’acidité que l’on apporte avec notre alimentation quotidienne et ainsi limiter les excès de colère.

Je pense personnellement que commencer par changer son alimentation pour calmer sa colère intérieure est certainement l’un des meilleurs moyens de retrouver un état de paix et de joie. Puisque beaucoup de personnes aujourd’hui apportent à leur corps une nourriture qu’il n’est pas censé recevoir.

Alors le corps ne peut que dysfonctionner, créer de l’acidité, créer des problèmes de santé, créer des excès de colère, et tout un tas de symptômes de ce type qui sont le résultat que le sang et l’organisme sont empoisonnés et beaucoup trop acides.

En complément :

  1. Comment détoxiquer son organisme ?
  2. Comment alcaliniser son corps pour réduire l’acidité ?
  3. Comment manger équilibré pour éviter les excès de colère ?
  4. 6 vidéos pour retrouver la forme et la santé