Comment prendre des probiotiques

Les probiotiques sont autant importants pour notre santé, que les organes qui font fonctionner notre organisme. En prendre régulièrement ou les nourrir est indispensable.

Dans cet article, on parle des probiotiques en profondeur, comment les prendre, leurs effets, où s’en procurer ou même comment se les « fabriquer » soi-même.

Les probiotiques pour refaire la flore intestinale

Prendre des probiotiques est excellent pour l'organisme

Les probiotiques sont les bonnes bactéries qui sont dans l’intestin, elles servent à augmenter la production par exemple de vitamine B, elles protègent contre les toxines externes, elles améliorent l’appareil digestif en améliorant la santé des intestins.

Elles stimulent aussi le système immunitaire et améliorent le transit, elles aident à la digestion et l’absorption des nutriments qui sont présents dans la nourriture que l’on va consommer.

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui sont dans l’intestin et présent notamment dans la flore intestinale. Ce sont des bactéries qui sont indispensables à notre organisme, elles vont justement aider à lutter contre l’augmentation de bactéries pathogènes, autrement dit, de mauvaises bactéries qui peuvent déclencher par la suite des maladies.

Prendre une prise régulière de probiotique va permettre de digérer et d’absorber les nutriments du mieux qu’on le peut et d’augmenter leur nombre dans l’intestin, ce qui est favorable à une bonne santé.

L’effet des probiotiques

Tout cela va également jouer un rôle sur le microbiome, c’est-à-dire sur l’information génétique contenue dans le microbiote. Le microbiote est l’ensemble des micro-organismes vivants qui peuples notre intestin.

Seulement, on peut avoir justement parfois des problèmes au niveau de l’intestin et c’est là où ça va être intéressant de prendre des probiotiques. Si par exemple on est soumis à trop de stress, à une alimentation qui n’est pas forcément bonne, un manque d’exercice ou encore à cause d’autres facteurs, renforcer son intestin en prenant régulièrement des probiotiques peut être super intéressant.

Comme l’intestin est tapissé d’une muqueuse qui sert à protéger notre organisme, puisque 70 à 80 % de notre immunité, c’est-à-dire notre capacité à faire face aux maladies, aux virus extérieur, va dépendre de l’intestin et notamment de la muqueuse. Les probiotiques vont donc justement servir à la renforcer, afin de combattre plus facilement les maladies, les bactéries ou même les virus.

Mais alors comment prendre des probiotiques ?  

Pour prendre des probiotiques, on peut utiliser la fermentation des boissons, afin d’augmenter le profil nutritionnel des ingrédients et les rendre beaucoup plus absorbable. C’est-à-dire, multiplier les nutriments que contient un ingrédient, mais en plus les rendre beaucoup plus assimilable grâce à la fermentation.

Les différentes fermentations pour prendre des probiotiques

Il existe plusieurs méthodes de fermentation, dont deux, que l’on appelle sur « culture » ou « spontanée ».

Fermentation sur culture :

Sur culture, cela repose sur une association de bactéries et de levure, sur une association de micro-organismes vivants, qui vont permettre la fermentation et qu’on va appeler du kéfir

Par exemple, cela peut être du kéfir de fruits pour faire fermenter de l’eau sucrée, du kéfir d’eau de coco, où là, on va utiliser le kéfir de fruits pour faire fermenter l’eau de coco. Ça peut être aussi du kéfir de lait, où l’on va utiliser le kéfir du lait, c’est-à-dire les graines de kéfir pour faire fermenter le lait entier et les boissons végétales.

Ça peut être aussi du thé vivant, du thé ferment, que l’on appelle aussi du Kombucha et qui va permettre de faire fermenter des tisanes, du thé vert ou du thé noir sucré. Il va y avoir encore d’autres boissons fermentées qui vont être sur culture.

Fermentation Spontanée :

Quand on parle de fermentation spontanée, cela repose sur des levures et bactéries qui sont naturellement présentes dans l’air et sur la peau des fruits, des légumes et des Racine. Et qui vont permettre de lancer le processus de fermentation.

Ça peut être par exemple, du Tepache d’ananas, qui vas être très effervescent, c’est-à-dire très pétillant et qui va se créer en faisant fermenter justement de la peau d’ananas, du sucre et de l’eau.

Cela peut être aussi du levain de gingembre, le mélange de l’eau, du gingembre et du sucre va attirer des levures qui vont être sauvages et qui en transformant les sucres vont créer un probiotique qui va être pétillant. Un probiotique qui pourra être seulement utilisé pour faire de la bière probiotique ou d’autres boissons puisque le levain ne se boit pas.

Ce qui va être aussi intéressant avec le fait de prendre des probiotiques, c’est que cela va empêcher la putréfaction et la fermentation des aliments qui passe dans l’intestin. Et ça, c’est très intéressant, puisque la fermentation des aliments dans l’intestin peut vite devenir un empoisonnement pour l’organisme où l’on va finir par s’empoisonner tout seul.

Infos à propos des fermentations de boissons pour prendre des probiotiques

Plus la température va être élevée, plus cela va accélérer les fermentations. On a aussi par exemple, la fermentation aérobie, où l’on va avoir besoin d’oxygène, c’est-à-dire que notre couvercle de fermentation sera par exemple une simple mousseline ou une sorte de simple filet.

Et l’autre, la fermentation anaérobie qui à l’inverse, elle n’a pas besoin d’oxygène pour fermenter, donc là, on va utiliser un couvercle qui va bien fermer le tout.

L’effervescence des boissons, c’est-à-dire comment elles vont pétiller, va indiquer la conversion des sucres en hydrates de carbone et en une petite quantité d’alcool. En général, plus la boisson va pétiller, plus elle va contenir d’alcool. Presque impossible d’être bourré avec ce genre de boissons, mais certaines boissons peuvent aller jusqu’à 3 % d’alcool, et en moyenne, elles contiennent plutôt 1 %.

Les fermentations spontanées vont seulement être des recettes où l’on va rajouter du sucre et où le sucre sous forme de fruit, va se gazéifier.

Une fois que l’on aura tout mis en bouteilles, cela va provoquer de la mousse qui va augmenter au fur et à mesure et les levures activent vont commencer à consommer le sucre. Quand les bactéries et les levures on consommés tout le sucre, c’est là que l’effervescence, le pétillement, va commencer à réduire.

Où trouver des probiotiques ?

Pour prendre des probiotiques, soit on va retrouver ce genre de boisson directement prête en magasin biologique par exemple, ou alors, on peut les faire nous-même ce qui peut être autant intéressant.

Si vous cherchez à les faire vous-même, je vais vous donner quelques règles de base qui sont importantes à connaître :

Infos probiotiques

Tout d’abord, c’est important d’avoir une eau de qualité, c’est-à-dire qu’il est bien plus intéressant d’éviter l’eau du robinet qui est chargé en chlore, en fluor et aussi d’autres produits qui vont tuer les bactéries et levures qu’on va essayer de cultiver. Il faut soit de l’eau du robinet qui va être filtré, soit de l’eau de source.

Quand on va avoir besoin d’utiliser du sel, il faudra utiliser des sels qui sont non raffinés mais qui sont donc riches en minéraux, comme par exemple, le sel de l’Himalaya. Les minéraux vont permettre de nourrir les bonnes bactéries. Puisque que les conservateurs qui sont utilisés dans le sel iodé, interfèrent aussi avec la fermentation.

Pour ce qui est de la température, il faut savoir que plus il fait chaud plus le temps de fermentation sera raccourci et forcément plus il fait froid, plus cela va être allongé. On peut considérer qu’une température fraîche est en dessous de 20°C et une température qui est élevée est au-dessus de 25°C.

Il ne faut également ni placer les fermentations en plein soleil, ni à l’ombre, mais par exemple simplement dans la cuisine.

Pour ce qui est des récipients, un bocal en verre avec un couvercle, c’est largement suffisant. Si par exemple on fait des productions qui vont être bien plus grosses, on peut utiliser un récipient plus gros, par exemple de 4 L et qui pourra être muni d’un robinet où l’on pourra se servir directement.

Une fermentation qui va être finie va être acide et aigre, et d’ailleurs l’aigreur va stimuler la digestion et permettre d’absorber plus de nutriments au niveau de l’intestin.

Infos supplémentaires pour les probiotiques

Ce qui peut être aussi intéressant à savoir, c’est d’éviter de stériliser les équipements qu’on va utiliser avec des produits exprès. Parce que justement, ça évitera de laisser des résidus chimiques sur les équipements qui par la suite peuvent tuer les bonnes bactéries et levures et faire foirer la fermentation. On a juste à laver simplement comme d’habitude ce qu’on va utiliser.

Il est bien aussi de noter et de dater les fermentations pour savoir où l’on en est au fur à mesure au niveau du temps. Puisqu’il y a différents facteurs comme la température, comme la vitalité de la culture, comme la qualité des ingrédients qu’on va utiliser ou encore par exemple, le type d’eau qu’on va utiliser, qui vont directement influencer le temps qu’il faudra pour obtenir de bonnes boissons.

Ce qui va être aussi super intéressant, c’est que l’on peut rajouter des super aliments pour améliorer encore plus le contenu nutritionnel des boissons. Comment on le sait, les super aliments contiennent énormément de nutriment, ce sont des substances très intéressantes pour l’organisme et on peut les utiliser dans la fermentation des boissons probiotiques.

On peut utiliser par exemple les graines de chia, la poudre de maca, la poudre d’açaï, la poudre de ginseng, la chlorophylle, de la spiruline, du cacao et encore plein d’autres. Ce qui est simplement très important à retenir, c’est que ces super aliments sont à rajouter seulement à la deuxième étape de fermentation, à la fermentation qu’on appelle ‘complémentaire’.

La fermentation complémentaire, c’est là où on introduit des ingrédients pour affiner le goût et notamment les super aliments, c’est aussi là où il va y avoir une prise de mousse.

Quels probiotiques prendre ?

Prendre des probiotiques grâce à des boissons fermentées

Pour rappel, la fermentation sur culture, qui est appelée aussi « mère » ou « amorce », sont simplement une colonie de bactéries et levures qui vont servir à lancer le processus de fermentation pour ensuite pouvoir boire les boissons et prendre ces probiotiques. On peut même garder indéfiniment des cultures comme le kéfir de fruit, le kéfir de lait ou de Kombucha si l’on en prend soin.

Si vous voulez des recettes pour prendre des probiotiques grâce à ce processus, je vous invite soit à regarder sur internet en tapant par exemple : « recette de kéfir de fruits » ou « recette boissons sur culture pour prendre des probiotiques« .

Ensuite, comme on l’a vu en début d’article, il y a aussi les fermentations qui sont spontanées, pour pouvoir prendre également des probiotiques grâce à des boissons. Où là, on ne va pas avoir besoin de culture de bactéries et de levure pour lancer le processus de fermentation, cela va se faire simplement avec des bactéries qui vont être sauvages.

Des bactéries que l’on va retrouver par exemple dans l’air, ou encore sur la peau des fruits, sur la peau des légumes ou des racines.

Ici, c’est la même chose, vous trouverez très facilement des recettes sur le net qui vont par la suite vous permettre de prendre des probiotiques et ainsi renforcer votre organisme.

Voir aussi ce livre pour des recettes : Boissons probiotiques: Des élixirs de santé

La conclusion pour prendre des probiotiques

Pour résumer rapidement cet article, pour prendre des probiotiques, on peut soit apporter des prébiotiques qui sont la nourriture aux probiotiques et qui vont permettent de nourrir les probiotiques dans notre intestin, grâce à des aliments comme le pissenlit, comme l’ail, l’oignon, le maïs, le psyllium (très efficace ce dernier) et encore d’autres.

Ou alors prendre des probiotiques et en apporter grâce à des boissons fermentées, des boissons que l’on va retrouver par exemple en magasin biologique ou que l’on va pouvoir faire par nous-même.

L’idéal étant de à la fois consommer des prébiotiques pour pouvoir nourrir les probiotiques dans l’intestin, mais en même temps apporter des probiotiques et en prendre grâce à des boissons fermentées.

En complément à cet article :

  1. Améliorer son transit intestinal, le plus important à savoir
  2. Détoxifier son organisme, les solutions immédiates
  3. 6 vidéos pour retrouver la forme et la santé