Quel sel choisir pour la santé ?

Plusieurs sels existent et se serait dommage de ne pas en connaître leurs vertus et d’en profiter. Bien évidemment, celui le plus utilisé est le sel de table blanc que l’on connaît tous, mais nous allons voir dans cet article que ce n’est pas le plus avantageux et qu’au contraire, il est même le plus mauvais pour la santé.

En effet, les effets néfastes du sel sur la santé sont de plus en plus connus, en France, la consommation est d’environ 10 grammes/jour pour les hommes et 8 grammes/jour pour les femmes, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). Le programme national nutrition santé (PNNS), lui recommande qu’il ne faudrait pas dépasser 8 grammes par jour pour un homme et 6,5 grammes pour une femme. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande une consommation maximale de 5 g par jour (une grosse noisette dans le creux de la main).

Si nous prenons du recul et voyons les choses telles que la nature nous le présente, on peut comprendre très rapidement, qu’en effet, l’homme n’est pas censé en consommé beaucoup, voire pas du tout, car il n’y a pas de moulin à sel tout prêt dans la nature qui nous permettent d’assaisonner nos plats.

Effet du sel sur la santé

Ils existent une multitude de sel, mais le quel choisir pour une meilleure santé ?

Il semblerait que chaque année, cette mauvaise habitude d’en consommer en excès, soit responsable de plusieurs dizaines de milliers d’accidents cardio-vasculaires dont plusieurs mortels. Le sodium contenu dans le sel peut avoir de multiples effets néfastes sur la santé.

La consommation excessive de sodium entraîne des problèmes de rétention d’eau. La rétention d’eau peut se refléter sur l’esthétique d’une personne. Par exemple, les femmes qui font de la rétention d’eau sont plus sujettes à la cellulite. Par ailleurs, le sel, en entraînant un affaiblissement et dessèchement des tissus, peut accélérer le vieillissement de la peau.

Il attaque également les tissus internes, en leur faisant perdre leur flexibilité, il augmente les risques de développer des oedèmes et de souffrir d’hypertension artérielle, d’où les risques d’accidents potentiellement fatals. Il a été clairement démontré qu’une consommation abusive de sel risquait d’entraîner chez certaines personnes, une insuffisance cardiaque ou rénale. Des recherches ont également fait un lien entre consommation excessive de sodium et ostéoporose.

Le sel pourrait aussi favoriser l’apparition de certains cancers du système digestif. Certaines personnes sont particulièrement plus sensibles aux effets négatifs du sel, celles qui sont sujettes aux inflammations de toutes sortes ou qui ont des antécédents de troubles cardio-vasculaires et d’hypertension devraient, plus que les autres, faire attention à leur consommation de sel.

Les différents sels

Le sel blanc :

Il est le plus utilisé, c’est un sel raffiné, qui n’est plus équilibré avec des nutriments qu’il contient à la base, on lui a extrait ses minéraux, on la raffiné, d’où sa couleur toute blanche.

Il est souvent accompagné d’additif ; regardez sur votre saupoudreuse à sel, si celle-ci est industrielle, il est souvent marqué « sel de mer », plus des additif rajouté, comme des « antiagglomérants », du « iodure de sodium », etc. C’est un sel, en plus, beaucoup plus radioactif que les autres, il déstabilise également le corps et augmente la prise de poids.

Le sel gris :

C’est est un sel de mer non raffiné. Il provient des mêmes poêles à sel à évaporation solaire que la fleur de sel, mais il est récolté différemment ; il est autorisé à entrer en contact avec le fond de la salière avant d’être ratissé, d’où sa couleur grise.

(disponible ICI)

La fleur de sel :

Elle est la mince couche de cristaux blancs qui se forme et affleure la surface des marais salants, en général par l’action évaporatrice du vent. Ce produit s’utilise en cuisine à la place du sel pour assaisonner les plats.

(disponible ICI)

Le sel de Guérande :

Il est doux au palais et riche en arômes ce qui en fait le favoris des cuisiniers pour parfumer les courts bouillons et eau de cuisson des légumes, mais aussi pour les grillades. Non lavé, non raffiné, sans additif, il apporte des saveurs complices à une cuisine familiale et traditionnelle.

Le gros sel marin de Guérande est naturellement gris car il cristallise au contact de l’argile d’où il tire sa richesse et en oligo-éléments.

(disponible ICI)

Le sel noir d’hawai :

Le sel noir, est un type de sel gemme utilisé couramment en Asie du Sud comme condiment salé à l’odeur forte. On l’appelle aussi sel noir de l’Himalaya, kala namak, sulemani namak, bit lobon, kala noon, pada loon ou encore bire noon en népalais. On le trouve principalement dans l’Himalaya népalais.

(disponible ICI)

Le sel rose de l’Himalaya : 

Il fait parti de mes préférés, il est extrait des roches salines de l’Himalaya, celui-ci est brut et non raffiné et est particulièrement riche en oligo-éléments, mais non iodé. En cosmétique, il est réputé pour ses effets détoxifiants et régénérants et s’utilise pour préparer des sels de bain et gommages. En cuisine, son goût subtil et sa richesse en minéraux convaincront les gastronomes. Pour ne rien gâcher, sa jolie couleur rosée ajoute une touche élégante et originale, que ce soit dans la salle de bain ou sur votre table.

(disponible ICI)

Ou sinon faites vous plaisir et testez plusieurs sels santé avec ce lot ICI

Il en existe encore pleins d’autres, cette liste est non exhaustive.

Quel sel choisir pour la santé ?

En consommant un sel raffiné ou tout autre aliment raffiné, le corps doit aller puiser dans ses propres réserves pour équilibrer le manque de minéraux, à cause du raffinage. De plus, consommer un sel complet, non raffiné, permet d’apporter une touche gustative. Le sel blanc est raffiné et demande donc qu’on sale un peu plus, qu’un autre sel qui va être complet.

J’ai personnellement une petite préférence pour le sel rose de l’Himalaya, qui pour moi est l’un des meilleurs et qu’on trouve facilement en magasin. C’est un sel de couleur rose qui coûte à peine plus cher que le sel blanc, mais au final, ne vaut-il pas mieux mettre le prix dans des aliments de qualités et avoir une santé au top, plutôt que d’acheter des aliments low cost, qui nous rendent la vie plus difficile et qui finissent par déclencher une maladie après quelques années de consommation ?

Liens complémentaires :

  1. Quel est le meilleur sucre pour la santé ?
  2. Les glucides c’est quoi ?
  3. Quels aliments pour perdre du poids ?
  4. Formation offerte pour retrouver la forme et la santé