Comment faire un jeûne

Savez-vous que faire un jeûne est l’une des fonctions principales de l’organisme pour qu’il puisse retrouver un état d’équilibre ? Savez-vous que le jeûne est très thérapeutique ?

En fin de compte tout le monde jeûne et tous les jours, même la personne qui n’en a pas conscience. En effet, chaque nuit nous jeûnons le temps que nous sommes endormis, c’est d’ailleurs pour cela qu’on a appelé le premier repas « le petit déjeuner ».

« Dé-jeuner » veut bien tout dire, c’est-à-dire rompre le jeûne de la nuit. D’ailleurs, heureusement que nous ne mangeons pas pendant la nuit, puisque sinon le corps n’aurait jamais le temps de se réguler, de s’harmoniser et de se nettoyer grâce au jeûne qui est finalement thérapeutique.


Dans cet article :

  1. Le jeûne est très thérapeutique
  2. Avoir faim et envie de manger n’est pas du tout pareil
  3. L’importance de la reprise alimentaire quand on va jeûner

1/ Le jeûne est très thérapeutique

Comment faire un jeûne thérapeutique ?

Faire le jeûne et l’une des détox les plus puissantes qui existent, comparé à toutes les détox que l’on peut nous présenter pour nettoyer notre corps. De plus, il est à la portée de tous, c’est-à-dire que tout le monde mis à part exception, peut faire un jeûne sans problème, puisque cela ne demande pas d’argent, pas de grande connaissance, peu d’efforts et est donc à la portée de tous.

En plus cela a énormément de bénéfices et de vertus physiquement, sur notre santé, mais aussi mentalement, émotionnellement et spirituellement. Oui, même notre partie spirituelle va en être affûtée puisqu’elle dépend du corps physique, et donc si celui-ci est mieux régulé, est mieux nettoyé et harmonisé alors notre partie spirituelle on sera améliorée.

D’ailleurs, le jour où le philosophe Pythagore a voulu rentrer en école de philosophie égyptienne on l’a fait jeûner pendant 15 jours, 15 jours sans manger, simplement pour que son esprit atteigne un degré de conscience et de sagesse beaucoup plus élevé.

Sur le plan physique, au niveau de notre santé, cela a également énormément de bénéfices, car au lieu que le corps se concentre sur la digestion des aliments qu’on peut consommer dans la journée, il va venir utiliser toute cette énergie pour se nettoyer et se réguler.

C’est alors comme ça qu’on peut régler plein de problèmes de santé qu’on peut avoir, mais aussi plein de problèmes et maladies mentales qui sont le résultat que le corps est encrassé et où les cellules non plus la capacité de retrouver leur état d’équilibre.

Dans ce cas, c’est alors que le sang en est également empoisonné, puis une fois qu’il passe dans le cerveau, il crée tout un tas de dommages, ce qui se transforme bien souvent en problème et maladie mentale. D’ailleurs, on a réussi à soigner des personnes atteintes de schizophrénie, et qui étaient internées en hôpital psychiatrique, simplement en modifiant leur régime alimentaire et en enlevant notamment le gluten de leur alimentation.

Il est surtout question de mental et détermination quand on fait le jeûne

Au final, faire le jeûne n’a que des points positifs sur notre équilibre et sur notre santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle. Maintenant, comment bien jeûner ?

Il faut savoir que moi personnellement, je jeûne régulièrement, en général un jour par semaine. Je pratique aussi souvent ce qu’on appelle le jeûne intermittent, c’est-à-dire que je ne vais pas manger le matin et je ne vais manger qu’à partir de midi ou plus tard. Je vais avoir une plage horaire de jeûne plus longue en mangeant plus tard que dès le réveil, ce qui est appelé le jeûne intermittent.

J’ai également fait 2 jours de jeûne, avec le premier jour où je n’ai pas bu ni mangé puis le deuxième où j’ai simplement bu. Puis enfin dernièrement j’ai fait 5 jours de jeûne, où le premier jour je n’ai pas bu ni mangé de la journée, puis les 4 autres jours suivants où j’ai simplement bu.

Grâce à cette petite expérience que j’ai, cela m’a permis d’affûter mon niveau d’expertise et donc de pouvoir plus facilement vous aussi vous aider à bien jeûner.

Alors maintenant justement comment bien jeûner ? Selon ce qu’on a envie de faire et suivant nos capacités, car tout se passe surtout au niveau mental, car finalement nous n’avons pas vraiment faim mais nous avons surtout envie de manger ce qui n’est pas du tout pareil.

2/ Avoir faim et envie de manger n’est pas du tout pareil

Avant que l’on ne parle plus en détail de comment jeûner, je vous invite à vous inscrire à la formation offerte ci-dessous, qui est un parfait complément à cet article pour retrouver la forme et la santé :

Si on n’a jamais jeûné, on peut peut-être commencer par déjà ne pas manger par exemple le matin, ou le midi ou encore le soir pour augmenter le temps de jeûne durant la nuit. Ensuite, si on s’en sent capable, on peut très bien faire le jeûne pendant une journée complète, ce qui au final n’est vraiment pas difficile, surtout quand on pense qu’on mange tous les jours et toute notre vie, alors s’arrêter une seule journée, devient plus facile.

Pour bien faire un jeûne et ne pas être tenté de manger, il faut déjà faire en sorte de s’occuper toute la journée, avec des activités qui ne nous demandent pas forcément d’efforts si on n’a pas l’habitude de jeûner. Puisque quand on a l’habitude, on sait finalement que notre niveau d’énergie est très bien et qu’on ne manque pas forcément d’énergie, au contraire, notre énergie est même mieux que quand on mange.

Puisque quand on mange par exemple à midi, on a souvent une baisse d’énergie après le repas, puis pendant la journée on peut avoir des variations, d’un coup on va voir l’énergie puis après plus rien. Tandis que quand on jeûne, suivant l’état de l’organisme s’il encrassé ou pas, notre énergie est vraiment stable et il n’y a aucune variation, l’énergie est stable du matin au soir.

Ensuite, il faut éviter de s’exposer devant de la nourriture, il faut bien sûr éviter de se retrouver à un dîner qui nous fait très envie si on décide de ne pas manger, car forcément cela sera plus dur de tenir dans ce cas-là. En évitant également de regarder la télévision, pour éviter toutes les pubs qui nous incitent à consommer de la nourriture, et qui à force vont réveiller notre gourmandise et nos pulsions alimentaires, sinon encore une fois cela sera plus difficile de faire un jeûne comme il le faut.

Le mieux étant de commencer par préparer sa journée la veille pour vraiment être occupé du matin au soir pendant notre journée de jeûne, on aura alors beaucoup plus de temps, puisqu’on ne va pas passer de temps à manger, on gagnera au moins 3h, grâce à cela on sera déjà beaucoup plus productif dans les choses qu’on aura à faire.

Et puis c’est surtout pour ne pas s’ennuyer, car quand on s’ennuie on a tendance à vouloir manger. Par exemple pour les fumeurs, ils ont souvent envie de fumer pendant l’ennui, si on fume pendant le jeune cela ne pose pas vraiment de problème. Puisque si nous sommes fumeurs et que nous arrêtons de manger mais qu’en plus on arrête de fumer, là ça va vraiment devenir difficile.

À chacun d’adapter sa façon de faire le jeûne suivant ses envies et ses besoins

On peut également boire aussi certaines boissons, comme des jus de légumes, comme de l’eau de coco, comme du kombucha et comme plein d’autres boissons qui vont être saines et bonnes pour notre organisme pendant le jeûne. Bien sûr, le jeûne sera moins puissant et mois thérapeutique, puisqu’on viendra quand même nourrir l’organisme grâce à ses boissons, l’idéal étant quand même de ne rien consommer, ce qui sera encore beaucoup plus puissant et se rapprochera beaucoup plus d’un jeûne thérapeutique.

On peut aussi très bien commencer à petite échelle, soit en sautant déjà un repas, puisque c’est vrai que des fois quand on n’a pas l’habitude de faire le jeûne, on peut avoir peur de manquer d’énergie. On peut très bien aussi commencer notre journée par un jus de légumes ou une boisson saine, évitez par contre les jus de fruits (trop de sucre).

En fait, cela va vraiment être à chacun d’adapter son jeûne selon ses envies et ses besoins. Il serait quand même plus judicieux de commencer en augmentant progressivement le jeûne : la première fois en sautant le petit déjeuner, un autre fois en ne mangeant que le soir et ainsi de suite, de façon à savoir ce que cela fait et avoir un minimum d’expérience.

Mais si vous n’avez jamais jeûné, vous allez finalement vous rendre compte que vous n’avez pas tant faim que cela, et que c’est beaucoup une question de conditionnement, du fait que l’on est habitué à manger trois ou peut-être 4 fois par jour et que c’est beaucoup notre mental qui nous incite à manger. D’ailleurs, dans la plupart des cas nous ne mangeons pas parce que nous avons faim, mais vraiment parce que nous avons envie de manger.

On peut aussi très bien se lancer dans le jeûne thérapeutique en commençant à jeûner directement dès le réveil, puis en ne mangeant que vraiment quand on ressent de la faim. Si par exemple on a faim le soir, alors on ne mange que le soir, si on a faim que le lendemain, on ne mange que le lendemain.

3/ L’importance de la reprise alimentaire quand on va jeûner

La reprise alimentaire dépend de la longueur du jeûne que l'on va faire

Il faut aussi prendre en compte que la reprise alimentaire va aussi être très importante quand on va faire un jeûne dans un but thérapeutique. Si on jeûne sur une période qui est assez courte, par exemple une journée, on peut très bien remanger normalement et cela ne posera pas de problème.

Par contre, si on jeûne plus longtemps, c’est là qu’il va falloir faire une reprise alimentaire progressive, c’est-à-dire qu’on va recommencer à manger avec le plus de légèreté possible. Un jus de légumes, un smoothie, quelques fruits, pour se réhabituer progressivement et pour ne pas derrière se retrouver ballonné ou causer des problèmes au niveau de l’estomac.

Bien sûr il ne faut pas prendre peur, c’est vraiment que des choses simples qui se basent par rapport à la logique, plus on jeûne, plus on fait une reprise alimentaire qui va être progressive et légère.

« Normalement », si on jeûne par exemple 3 jours, on est plus ou moins censé prendre 3 jours pour retrouver une alimentation normale. Personnellement, je pense que l’on peut faire un jour voire deux, sans faire de reprise alimentaire progressive. Encore une fois, chacun est différent, chacun a des attentes et des envies différentes, et pour la plupart d’entre nous, nous sommes assez responsables pour savoir ce que nous devons faire en nous écoutant simplement.

Plus on jeûne, plus la reprise alimentaire doit être bien faite

Si on se met à faire un jeûne de 5 jours, on se doute bien que l’on ne va pas manger un énorme plat pour reprendre à manger dès notre reprise alimentaire. D’une, cela ne sera pas vraiment possible car on sera vite rempli, mais en plus cela ne sera pas bon pour le corps et notamment le système digestif qui était au repos.

Moi par exemple quand j’ai jeûné 5 jours, j’ai mangé quelques fruits et je n’avais plus faim. En plus, l’idéal est d’apporter de la qualité alimentaire à ce moment-là, puisque le corps ayant été sans nourriture pendant un certain temps, il va stocker et utiliser tout ce qu’on va lui apporter dès que l’on va manger.

D’où l’importance de reprendre à manger avec par exemple des fruits biologiques et de qualités, un jus de légumes avec quelques fruits, ou quelques autres aliments de qualité et végétaux de préférence, de façon à avoir une digestion la plus facile possible et ainsi avoir fait un jeûne le plus thérapeutique possible.

Mais encore une fois, tout ceci n’est que factice, puisqu’on est tous différents et qu’on réagit tous de manière différente. On peut simplement retenir certaines bases qui vont pouvoir nous guider pour bien faire un jeûne et que celui-ci soit le plus thérapeutique et le mieux fait possible.

On peut même sur un jeune assez long comme par exemple 5 jours, faire une descente alimentaire les quelques jours précédents notre jeûne. Je ne l’ai personnellement pas fait car je n’en ai pas ressenti le besoin. Et en plus je ne l’ai surtout pas fait parce que mon jeûne de 5 jours a été improvisé. Dans le sens où j’avais fait une purge à l’huile de ricin, pour nettoyer mes reins et mon organisme, et pendant cette purge il ne faut pas boire ni manger tant qu’on n’a pas été aux toilettes.

En fin de compte j’avais pris cette purge le matin puis dans la journée j’ai été aux toilettes, j’aurais pu remanger, au final je ne l’aie pas fait et j’ai continué comme ça pendant 4 jours suivants.

La descente alimentaire consiste à diminuer progressivement ses portions de nourriture avant d’entamer le jeûne, ce qui n’est pas obligatoire mais peu aider.

Dans tous les cas, si vous n’avez jamais jeûné, je vous invite grandement à essayer de le faire, car il n’y a rien de plus thérapeutique que le jeûne !


En complément :

Formation offerte

Au travers de 6 vidéos offertes qui sont indispensable pour améliorer votre santé et perdre du poids sans régime, je vous expliquerai des astuces simples et puissantes à mettre en place.

envelope
angle-double-right
  1. Les techniques pour arrêter de manger
  2. Comment désacidifier son organisme
  3. Combien de jours peut-on tenir sans manger ?