Comment devenir végétarien et ne plus manger de viande

Devenir végétarien et ne plus manger de viande est de plus en présent à notre époque. En effet, chacun d’entre nous se rend de plus en plus compte que la viande que nous consommons aujourd’hui n’est pas du tout la même que celle d’une autre époque où l’animal était chassé dans la nature pour être mangé.

Nous sommes à une époque où les animaux qui servent à nous nourrir sont élevés en cages ! Ils sont pour la plupart d’entre eux mal nourris, stressés et compléments délocalisés de leur vrai milieu naturel.

Ce qui a une conséquence dramatique sur eux, l’environnement et notre santé puisque nous les consommons. C’est alors que beaucoup deviennent végétariens ou mangent beaucoup moins de viande.


Dans cet article :

  1. Et les protéines quand on ne mange plus de viande ?
  2. Devenir végétarien tout en se musclant ?
  3. Manger de la viande modifiée ou devenir végétarien ?

1/ Et les protéines quand on ne mange plus de viande ?

Les carences en protéines quand on devient végétarien

Il n’y a déjà rien de plus simple pour devenir végétarien que de comprendre que les protéines ne se trouvent pas uniquement dans la viande mais qu’on en trouve bien dans les végétaux et de meilleure qualité.

Ce qui peut par contre causer des problèmes, c’est si notre alimentation n’est pas variée, car tous les végétaux ne contiennent pas tous les acides aminés essentiels pour l’organisme et c’est pourquoi il faut toujours varier son alimentation que l’on cherche d’ailleurs à moins manger de viande ou pas.

Devenir végétarien peut justement être une ouverture pour avoir une meilleure alimentation, dans le sens où il nous faudra encore plus varier notre alimentation si nous ne mangeons pas de viande, et donc de ce fait notre alimentation en sera meilleure.

En plus, le fait d’arrêter la viande en devenant végétarien nous permettra de réduire l’acidité qu’on peut retrouver dans les produits animaliers, et qui engendrent un organisme acide, provoquant toutes les maladies qui en découlent quand le corps est en déséquilibre et beaucoup trop acide.

Adapter son alimentation si on devient végétarien

Si on part dans l’optique de devenir végétarien et suivant notre situation et nos besoins, si par exemple on fait du sport ou pas, si on cherche à construire du muscle, si on fait plutôt des sports d’endurance comme du vélo ou de la natation, cela sera alors à nous d’adapter déjà la quantité alimentaire, mais également ce qu’on va manger si on mange moins de viande.

Bien sûr, si par exemple on fait de la musculation et donc que l’on détruit certaines fibres musculaires, il nous faudra bien faire attention d’apporter une quantité suffisante de protéines végétales pour pouvoir la reconstruire par la suite.

Il est vrai que quand on fait de la musculation et que l’on mange de la viande, cela peut être plus simple car dans une portion de viande on y retrouve tous les acides aminés essentiels, toutes les protéines finalement que l’on a besoin pour reconstruire la fibre musculaire, mais cela n’est pas une raison pour ne pas devenir végétarien 🙂

Tandis que quand on est végétarien, il faut bien faire en sorte d’apporter assez de protéines pour reconstruire la fibre musculaire, mais en plus de bien avoir tous les acides aminés essentiels au complet. Ce qui au final ne pose pas tant de soucis que ça si notre alimentation est correctement variée, et si on a un minimum de connaissances en nutrition.

Il me semble le quinoa contient tous les acides aminés essentiels, les graines germées qui sont en plus au passage des bombes nutritionnelles et qui sont certainement les aliments les plus santés qui existent au monde. Il y a aussi le soja, le tofu, le sarrasin, la spiruline, les orties, les graines de courges et encore d’autres qui contiennent un profil d’acides aminés essentiels complet et qui sont intéressants quand on va être végétarien.

2/ Devenir végétarien tout en se musclant ?

Si nous sommes dans une ambition de construire du muscle tout en cherchant à devenir végétarien, il est essentiel d’avoir toujours deux sources minimums de protéines végétales pendant un repas.

Cependant, si nous ne mangeons pas de viande et nous ne sommes pas dans cette ambition de construire du muscle, on peut très bien varier notre consommation de protéines végétales pas forcément sur le même repas, mais plutôt tout au long de la journée. En ayant par exemple le midi une source végétale de protéines qui ne va pas forcément être complète et le soir une autre différente.

De cette manière, on n’aura jamais aucun problème à propos de carence en protéines si on souhaite devenir végétarien. À ce propos et si cela peut vous rassurer, plus on consomme de protéines qui ne vont pas être utilisées par l’organisme, plus cela est mauvais pour notre corps. Nous n’avons pas besoin de tant de protéines que cela, on n’en a besoin seulement s’il y a un gros besoin de reconstruction musculaire.

En fait, il y a surtout tout un tas de barrières psychologiques, et un conditionnement puissant qui peut nous faire croire que devenir végétarien ou réduire sa consommation de viande et de poisson peut être mauvais pour nous.

Puisque c’est bien souvent en fait tout l’inverse, c’est-à-dire que plus on va consommer de viande et de poisson, et surtout des viandes et des poissons issus d’élevages, et plus cela va devenir mauvais pour notre santé.

Pourquoi et comment devenir végétarien

Pour devenir végétarien, on peut commencer par réduire notre consommation de viande et de poisson au fur et à mesure, en commençant par exemple à consommer au maximum et par semaine, deux ou trois portions de viande et de poisson. Puis de continuer progressivement à diminuer cette quantité jusqu’à ne plus en consommer, si notre envie est de ne plus du tout manger de viande.

Pour certains, devenir végétarien, végan, ou même simplement modifier son régime alimentaire est une mode. Pour moi personnellement, modifier son régime alimentaire est surtout une prise de conscience, dans le sens où à notre époque nous avons la possibilité de voir presque avec transparence, grâce à internet notamment, comment sont faits nos produits, d’où ils viennent, comment également les animaux sont traités, comment ils sont nourris et cela nous permet de prendre conscience de ce que l’on met vraiment dans notre bouche.

 Cela permet par exemple de prendre conscience de ce qu’est un élevage intensif et où d’où 95 % de notre viande provient. Cela permet de prendre conscience que notamment cette viande est nocive pour notre santé, car les animaux sont complètement coupés de leur milieu naturel et élevés en cage ou dans des endroits très restreints.

Ils sont notamment nourris avec une alimentation que jamais ils ne mangeraient dans leur milieu naturel, ils sont également sous produits chimiques, comme des antibiotiques ou des vaccins qu’ils ne recevraient également pas dans leur milieu naturel.

Et ils sont également pour certains modifiés génétiquement, par exemple pour certains poulets on va faire en sorte de modifier leur ADN pour qu’ils aient des cuisses plus grosses et qu’il soit consommable beaucoup plus rapidement qu’à la normale.

3/ Manger de la viande modifiée ou devenir végétarien ?

Devenir végétarien facilement en variant son alimentation

Le problème avec ça, c’est que comme nous mangeons cette viande modifiée génétiquement, qui de base est déjà beaucoup trop acide pour notre organisme au vu de ses conditions d’élevage, elle va encore plus être mauvaise pour nous et notre santé à cause de cette modification génétique.

J’ai personnellement travaillé dans un abattoir de cochon en Franche-Comté il y a quelques années, ce que plus jamais je n’accepterai de faire aujourd’hui. Et si je peux vous assurer d’une seule chose, c’est quand plus de toutes ces modifications et de tous ses élevages intensifs qui rendent la viande extrêmement nocive pour nous, l’animal a également une conscience.

Quand on vit dans un pays riche comme par exemple la France, il est honteux de continuer de traiter nos animaux comme cela, alors qu’il est possible de se nourrir sans leur faire subir tout ce qu’on leur fait pour pouvoir satisfaire nos besoins.

Il est finalement alors plus que normale de devenir végétarien quand on sait exactement comment sont traités nos animaux, et quand on sait que l’on n’est pas obligé d’en consommer pour vivre et rester en vie.

On peut très bien aussi réduire complètement notre consommation de viande et de poisson dans la semaine, en ne consommant que de la viande de qualité si on le souhaite de temps en temps.

La clef est d’apporter un contenu nutritionnel pour être en bonne santé

Devenir végétarien ou simplement moins manger de viande est un choix personnel et qui sera différent pour chacun d’entre nous suivant si on se sent touché par la cause animalière, suivant si on a vraiment conscience de comment est produite notre viande et si on a conscience des ravages qu’elle fait sur notre santé.

On peut alors ne consommer que des animaux qui ont été respectés toute leur vie et auxquels on les aura nourris avec une vraie nourriture qui leur correspond, comme s’ils étaient dans leur milieu naturel. Bien sûr cette viande coûte plus cher, mais cela reviendra au même si notre consommation de celle-ci est réduite.

Devenir végétarien est vraiment simple finalement, il suffit simplement d’en profiter pour modifier son alimentation si celle-ci n’est pas riche et variée.

Car la clef est simplement d’apporter une qualité nutritionnelle et variée pour être en parfaite santé, tout en limitant bien sûr le maximum de déchets que l’on pourraient apporter par de mauvais ingrédients ou mauvais aliments.


En complément :

  1. Comment désacidifier son corps pour éliminer toutes douleurs
  2. Comment manger équilibré pour manger varié
  3. Pourquoi manger cru ?